Ateliers de Noël

Depuis une semaine, l’école Notre Dame accueille des petits lutins afin de confectionner des activités de Noël.

Petits et grands, accompagnés d’adultes, produisent sans relâche des objets à vendre pour le marché de Noël.

Certains objets seront donnés à l’APEL, pour le marché de ce samedi 27 novembre, à Nay.

De nouveaux ateliers se dérouleront jusqu’au 16 décembre, date à laquelle le marché de Noël de l’école aura lieu devant celle-ci.

Vous pourrez y découvrir toutes les productions de nos lutins!

 

 

 

Cet article vous est proposé par Charly, Esteban, Danaé, Juliette et maîtresse Alice.

Minoterie

Toutes les classes de l’école se sont rendues à la Minoterie, à tour de rôle, accompagnées de leurs enseignants et d’accompagnants.

Giovanni leur a présenté l’exposition. Des élèves sont intervenus pour expliquer ce qu’ils voyaient. En effet, l’art est subjectif et chacun peut y voir ce qu’il ressent.

A la suite de cela, tout le monde s’est rendu à l’Artothèque. Les élèves ont pu toucher certaines sculptures et poser de nombreuses questions.

Ils ont ainsi appris que les artistes peuvent signer devant ou derrière le tableau, que d’autres reprennent des symboles dans leur tableau …

Pour finir, les élèves ont produit une oeuvre. D’abord de manière individuelle, ils ont repris les tableaux observés, pour en faire une oeuvre personnelle. A la fin de ce travail, toutes les productions ont été placées côte à côte pour en faire une oeuvre commune.

Tous les élèves sont repartis avec leur travail. Certains les ont donné aux professeurs ou à l’intervenant.

Voici une demi-journée riche en émotion qui restera gravée dans les esprits!

 

 

 

 

Journée immersive, même pas peur…

Ce mercredi 10 novembre, les élèves de l’école Notre Dame et l’équipe enseignante ont vécu une expérience temporelle. En effet, dès l’entrée dans l’école, les enfants se sont vus projetés des années en arrière.

Les professeurs, à l’entrée du portail, vêtus à l’ancienne, vérifiaient l’état des mains. Un air de musique d’autrefois accompagnait ce début de journée.

Ensuite, les filles et les garçons étaient séparés dans la cour, à jouer à des jeux d’antan: billes, corde à sauter, élastique, marelle…

Par la suite, les élèves de maternelle, avec Madame Cantais, ont continué leur expérience dans la classe.

Les garçons, menés par Monsieur Peytavin, ont eu dictée et chorale.

Les filles, menées par Mme Hourquet-Maranci, ont lavé le linge, repassé, cousu et balayé.

Chaque élève ayant bien travaillé a obtenu un bon point qui lui a permis de rentrer dans le musée. Ainsi, les enfants ont-ils pu découvrir une classe d’autrefois avec la leçon de morale au tableau et des objets anciens disposés autour. Merci à toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible.

A la suite de cette visite, un goûter traditionnel (pain, chocolat) a été distribué. Merci à l’APEL.

Durant l’après-midi, un débat a été lancé sur les avantages et les inconvénients de l’école d’autrefois et de l’école actuelle et la nécessité de préserver l’égalité garçons/filles.

Pour finir, une exposition avec de nombreuses photos a été présentée aux parents devant le portail (en noir et blanc bien sûr).

Quelle joie de pouvoir vivre l’Histoire!  C’est chouette d’apprendre dans les livres, mais c’est mieux d’apprendre par l’expérience!

Et surtout, merci à Dame Georgette (Cricri), dame Fleur de nous suivre dans nos projets!

Merci à Madame Samson d’avoir permis que tout cela soit possible!

 

 

 

 

 

 

  

 

 

En fin de journée, le papi de Paolo est venu nous parler de l’école à son époque . Merci à lui!

Nous avons tous reçu un certificat pour cette journée!

 

Nous avons créé une exposition pour les parents.

Exposition:

Merci à tous! 

L’équipe de Notre Dame.

 

 

Cérémonie de fin de période

Par cette belle journée, tous les élèves se sont réunis afin de célébrer leurs réussites.

En effet, dès le début d’année, les élèves ont commencé la préparation de leur « Arbre des compétences ». Chacun a participé pour décorer la grande salle lors d’une journée banalisée.

Aujourd’hui, les élèves ont d’abord réfléchit à la compétence qu’ils allaient choisir.

Les élèves se sont ensuite rassemblés dans la grande salle en écoutant un air de musique douce.

Les élèves réunis pour la cérémonie

 

Puis, les enseignants ont ouvert la cérémonie avec un discours introductif expliquant le but de ce moment de partage et en rappelant les compétences de chacun et la joie de célébrer ensemble les réussites de tous.

« Vous avez tous des compétences diverses et variées et vous pouvez les partager. »

« Nous sommes fiers de vous! »

Puis, chaque niveau de classe s’est présenté devant les autres. Ils ont été applaudit par l’assemblée et chaque branche de compétences (une par classe) a été collée sur l’arbre.

 

 

   

Enfin, cette cérémonie s’est terminée dans la joie et la bonne humeur autour de la chanson Nos célébrations.

Les enfants sont repartis chez eux des étoiles plein les yeux!

Nous leur souhaitons de très belles vacances!

L’équipe de Notre Dame.

Sacré travail d’équipe

Aujourd’hui, vendredi 22 octobre, toute l’école est en émoi autour d‘un projet commun: la création d’un épouvantail.

En effet, nous sommes inscrits dans un concours d’épouvantails pour le festival d’Automne du 30 octobre, à Bénéjacq.

Le but est de faire le plus bel épouvantail. Nous faisons de notre mieux et tout le monde participe.

En parallèle de cette création physique, nous avons élaboré un texte pour explicité comment nous avons conçu notre  oeuvre:

 » Je m’appelle Ecolotail. Je suis un épouvantail. Je suis un gentil. Je sers à effrayer les oiseaux pour protéger les champs et les jardins.

Les élèves de l’Ecole Notre Dame m’ont fabriqué tous ensemble. Je suis composé de balais, de papier crépon, de bouteille en plastique, de CD, d’une serpillière et de matériaux de recyclage.

Nous utilisons des matériaux de recyclage pour ne pas polluer. Il est important de préserver Notre Planète. Nous sommes sensibilisés aux gestes de recyclage.

Et nous nous devons d’agir pour l’environnement! »

Voici un projet fédérateur et écologique qui permet de développer l’esprit artistique de nos élèves.

Un magnifique dessin a ensuite été réalisé par Lorenzo, en CE1. Il y a représenté notre école dans le monde que l’on souhaite pour demain: plein d’arbres, de fleurs et d’animaux. Merci à lui.

Va-t-on remporté le prix? Notre épouvantail sera-t-il époustouflant? Venez nombreux le découvrir!

Verdict le 30!!

 

Les élèves au travail:

 

Travail sur les sons complexes

Voici une activité réussie.

Après avoir identifié les besoins des élèves et afin d’y répondre au mieux, maîtresse Launa a travaillé sur les sons complexes. Elle s’est appuyée sur les compétences des élèves qui ont eux même créé des images illustrant les sons. Ceci permet de mettre plus de sens dans les apprentissages.

A l’issue de ce premier travail, maîtresse Launa a créé des sous-mains (disponibles dans la classe et sur le bureau de certains élèves) et un porte clefs (à accrocher à la trousse des élèves ayant besoin).

La frise des sons est présente en classe, avec ses illustrations. Ce travail est également bénéfique pour le groupe classe qui pourra s’en servir au grès des besoins.

 

 

Exposé sur les châtaignes

Maîtresse Launa nous a porté ce matin un exposé qu’elle a préparé avec ses enfants.

C’était un bac avec des châtaignes dedans.

Elle nous a expliqué qu’au début les bogues qui entourent les châtaignes sont fermées. Ensuite, elles s’ouvrent petit à petit. Puis, les châtaignes sortent de la bogue. Enfin, la bogue sèche.

Elle nous a aussi parlé de la différence entre les châtaignes (plusieurs par bogue) et les marrons (un seul par bogue).

Après, elle nous a montré une châtaigne grignotée par un ver.

Pour finir, elle nous a fait découvrir des petits animaux fabriqués par ses enfants (hérisson, chien…)

« Nous avons adoré voir toutes ces châtaignes. »

Atea, Inaïa, Maximilien, en classe de CP (et leur maîtresse).

Présentation d’un nid dans la classe des CP-CE1

 

Tom et sa mamie ont trouvé un nid dans un arbre.

Tom explique à la classe: « Il est fait en brindilles, mousse et paille. »

Les oiseaux couvent leurs œufs jusqu’à l’éclosion. Ensuite, les oisillons grandissent tranquillement jusqu’à prendre leur envol.

Merci Tom et sa mamie.

Texte rédigé par Charly, Esteban et Tom, CE1.

Un nouvel article de presse pour l’école Notre Dame

 

« Je suis contente de me voir dans le journal. » Atea, CP.

« Je suis heureux. » Adam, CP.

« C’était cool quand ils sont venus. » Maximilien, CP.

« Je veux que papa, maman, papi et mamie voient l’article. » Inaïa, CP.

 » J’ai beaucoup aimé. » Baptiste, CP.

 

« J’ai aimé faire du sport, l’après-midi, avec Julien. » Esteban, CE1.

« C’était trop bien quand on a décoré le grillage. » Eléa, CE1.

« J’aimerais bien que mamie lise l’article du journal. » Arthur, CE1.

« Je voudrais que papa et maman le voit. » Mateo, CE1.

« J’adorerais découper l’article pour le garder. » Lilou, CE1.

« Nous sommes heureux à l’école Notre Dame. Tous les enfant s’amusent. » Tom, CE1.

« On est une équipe. » Juliette, CE1.

« Notre école est faite pour nous. » Lorenzo, CE1.

« Notre école est bien. « Jade, CE1.

« L’article est top! » Romane, CE1.

 » C’est bien d’être dans l’article, comme ça papa et maman le verront. » Danaé, CE1.

« C’est génial! » Charly, CE1.

 

Un nouvel article a été publié ce matin dans le journal. Cela a suscité la joie des élèves qui ont pu se voir. Voici leurs témoignages.

Publication d’un article écrit par les CP CE1 dans le journal

Quelle joie de découvrir notre article dans le journal le samedi 18 septembre!

Les parents, grand-parents étaient heureux de voir l’aboutissement du travail des enfants.

Les articles de journaux permettent de maintenir le lien en dehors de l’école pour montrer ce qui se passe au sein de l’établissement.

 

De retour en classe, nous avons étudié la structure d’un journal:

  • la Une,
  • les premières pages d’informations,
  • les articles par secteur géographique,
  • la météo,
  • la signature du correspondant presse,
  • les titres,
  • les articles,
  • les photos,

Les élèves ont retenu d’avantage d’informations car ils étaient heureux d’avoir participé à l’élaboration de cet article.

« On apprend mieux lorsque l’on est acteur de ses apprentissages ».